24 juillet 2012

Simon parle

Alors que son cousin Enguerrand décrivait fièrement son monde ("Tintin", "canard", "pinpon"...) Simon s'est longtemps contenté de 3 mots, "deu" pour "donne", "eu" avec un geste pour que nous l'emmenions quelque part et "llllà" pour nous montrer quelque chose.
Mais peu à peu, si on y fait attention, des mots sortent. Souvent il nous faut un moment pour réaliser que ce ne sont pas des babils de petit qui se raconte des histoires dans sa langue propre : totuch (avec le "ich laut" allemand, pour ceux qui en ont fait) désigne les chaussures qu'ils nous apporte, qu'il veut mettre (ou nous faire mettre). Douche (même prononciation) veut bien dire ce que vous avez lu. Quant à "l'eau l'eau"... j'aimerais juste savoir pourquoi il le dit toujours deux fois. Vendredi soir il m'a dit "su dos" et le lendemain "man dos". Et même, hier soir, "dedans" en montrant son bol pour avoir du parmesan. Alors oui, même s'il dit régulièrement "maman" pour "papa" (mais jamais le contraire), Simon parle de mieux en mieux et développe son vocabulaire. Il n'a pas commencé par "aquarium" ni "aérospatiale", tant pis. On a aussi échappé à "Capoué !" c'est un fait.

1 commentaire:

Agnès Viollet a dit…

Notez que pour l'instant la différence entre sa façon de prononcer "body" et "babybel" est assez subtile.